X Fermer >> 
Leninrgad Area Hunting Territories Association     LAHTA
Leningrad Area Hunting Territories Association · LAHTA · ·Editorial ·

Le Mot du Président, Amis, Chasseur

Chers Ami(e)s!

Cette année nous fêtons le dixième anniversaire de notre activité professionnelle dans le domaine de la chasse pour les chasseurs étrangers – amateurs de chasse à la bécasse. Pour moi, personnellement cela fait 25 ans que je pratique ma passion: la chasse à la bécasse au chien  d’arrêt.

Depuis 2001  plus de 300 chasseurs de  bécasses sont devenus  nos clients et aussi nos amis. Certains chasseurs ont chassé avec nous plusieurs fois et certains viennent chaque année afin de passer quelques jours dans une ambiance conviviale, en  oubliant tout sauf la chasse bien sur,  pour partager  avec des amis  leur plus grande passion – la chasse à la bécasse.

Par opposition à l’Europe occidentale et à l’Amérique du Nord où l'industrie de chasse génère un nombre important d'emplois et apporte une contribution significative  à l'économie de ces pays,  l'industrie de la chasse en Russie n’existe pas et son importance est sous-évaluée. La législation des conditions strictes pour le transport d'armes, ainsi que  des obstacles bureaucratiques élevés,  ne contribuent pas au développement de la Chasse dans notre pays. Malgré la dégradation généralisée du secteur agricole et de l'élevage, ainsi que des activités d'exploitation forestière, la   densité du gibier se maintient  à un niveau  très important, et la reproduction des espèces est toujours  assez élevée.

Les mesures biotechniques effectuées sur nos territoires de chasse telle que l'ensemencement des champs d'avoine, l’installation des points de salage, l’agrainage hivernal, destruction des nuisibles nous permettent de sauvegarder le niveaux optimal de densité du gros gibier. Pour créer les conditions optimales pour la reproduction des oiseaux nos gardes chasse s’occupent toujours du piégeage et de la destruction des nuisibles - renards, martres, chiens viverrins.  

Toutes ces mesures nous permettent de prélever annuellement sur une surface d’environs 163.000 hectares:

- 10 ours bruns  

- 8 élans  

- 4 lynx  

- 15 loups

- 10 sangliers

- environ 1000 bécasses

Sans pour autant mettre en péril la reproduction des espèces.

Si les chasseurs du gros – sont  des  chasseurs russes, nos chasseurs de bécasse sont 100% des chasseurs français.

Dix ans d'expérience de chasse et d'études de la bécasse sédentaire et migratrice, traversant au mois d’octobre nos secteurs de chasse, nous ont permis d’évaluer les limites raisonnables de prélèvements des oiseaux locaux et migrateurs. En s’appuyant sur  ces études  nous pouvons fixer la limite journalière de prélèvement  de  bécasses (grand tétras, et tétras-lyre) par chasseur. Le quota  journalier de prélèvement de la bécasse pour l’automne 2011 n’est pas encore établi – il sera déterminé en tenant compte de l'étude de la reproduction et la survie des bécasseaux dés les premières couvées (mi-août). Maintenant, en tenant compte des observations de la bécasse à la croule, on peut dire qu’elles ne sont pas moins nombreuses que  l’année  précédente, et le taux journalier de prélèvement ne devrait pas être inférieur à 4 oiseaux par chasseur et par jour. Pour l’information, les normes 2010, 2008, 2007 = 5 et en 2009 = 4 bécasses par chasseur par jour.

President des Sociétées de chasse "Traditions de la chasse Russe" et "L'Union des chasseurs et des pecheurs", gérant résponsable de ses deux territoirs 

Vladimir Epifantsev

 

 

 

Photos recentes

Automne 2012
More...

(Album: Galerie
Published: 19.06.2013)

Automne 2012
More...

(Album: Galerie
Published: 19.06.2013)

Publications recentes

Sylvian Cahuzac. Voyages de chasse à la bécasse… QU’EN EST-IL EXACTEMENT ?

17.11.2016

Sylvian Cahuzac. Voyages de chasse à la bécasse… QU’EN EST-IL EXACTEMENT ? Principe de réalité et de liberté : la mondialisation et le modernisme font qu’il y a et y aura de plus en plus de chasseurs voyageurs dont l’obgectif sera d’aller rechercher la bécasse en des lieux divers et étrangers, fuyant ainsi la pénurie de nos contrées hyper-chassées ou les prélèvements semblent désormais excessifs. L’attrait pour les voyages est donc une réalité incontournable dont le principe meme, basé sur la libre circulation des personnes et la libérté de choix ne peut etre remis en cause. Vouloir combattre ou fair interdire les voyages de chasse relèverait de l’utopie discriminatoire… Fort de ce constat, il ne reste plus qu’à accepter cette réalité et tenter de la canaliser, de la reglementer, de l’encadrer.

Division: Articles

Последние обсуждения

C’est une vrai histoir qui peut se reproduire encore – soyons extremement prudent en choisissant le receptif de chasse...
Написал(а): Admin
17.11.2016 15:04